Les ambassadeurs de la liberté d’expression - "Le droit de vivre" (clip officiel)

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : lundi 28 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture

Plusieurs artistes africains nommés "les ambassadeurs de la liberté d’expression" ont lancé une chanson contre l’extrémisme et l’injustice.

Avec Didier Awadi du Sénégal, Sissao, Alif Naaba et Smockey du Burkina, Marechal Zongo, Josey et Soum Bill de la Côte d’Ivoire, Master Soumy du Mali, Pheno-Bi du Niger, Monza de la Mauritanie, Ade Bantu du Nigeria et Zeynab du Bénin.

Une production d’Artwatch Africa
en collaboration avec Studio Sankara, Studio Abazon, Association Semfilms et Arterial Network

réalisation : Gideon Vink
photos : Tapsir Diallo
images : Souleymane Drabo

« … Le pouvoir d’hier et d’aujourd’hui. Le pouvoir devient absolu. Les charlatans du droit, on n’a plus besoin de votre dictature continue. Monsieur les connaisseurs, monsieur les professeurs, la loi n’est-elle pas l’expression de la volonté populaire ? Pourquoi votre projet de constitution est si impopulaire ? C’est normal parce qu’il annonce au peuple le règne de la terreur. Le couronnement du roi, un roi sans foi ni loi. Mon peuple est sur la croix alors je lève ma voix. Il parait que l’intégrité du territoire n’est pas atteinte, mais pourquoi le président du Mali IBK ne peut pas aller à Kidal ? Trop de députés alimentaires, concentration du pouvoir arbitraire. Comme Jean-Bedel Bokassa, IKB aussi veut être empereur. Constitution inconstitutionnelle, c’est le règne monarchique, violation de l’article 118, sauvons la république ... »

Master Soumy dans son single « Touche pas à ma constitution ».

img