Les défenseurs des droits humains dénoncent un climat de terreur au Sénégal

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : jeudi 2 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Amath Niane

Non à l’intimidation des défenseurs des Droits Humains, c’est ce que l’on peut retenir de la récente sortie médiatique de 6 organisations de la société civile sénégalaise.

Convocation de présidents d’organisations et emprisonnement d’opposants politiques pour offense au chef d’état, c’est le climat de plus en plus répressif dans lequel ces OSC disent travailler.

Droit Libre TV a rencontré le secrétaire exécutif de Amnesty International section du Sénégal, signataire de la déclaration, et qui récemment a été invité par voie de presse par le Procureur de la république à venir témoigner dans l’enquête sur la mort de l’étudiant Bassirou Faye.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img