Les Ouagalais attendent l’arrivée de l’armée pour mettre fin au putsch

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 23 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Boubacar SANGARE

Dans la journée de lundi 21 septembre 2015, la nouvelle s’est confirmée : l’armée régulière a choisi le camp du peuple et a décidé d’intervenir afin de protéger les populations de la terreur des putschistes. Plusieurs brigades des autres villes se sont mis en route pour libérer Ouagadougou. Dès la confirmation de cette nouvelle, les populations de Ouagadougou sont sortis nombreux pour accueillir les militaires. L’armée qui finalement a choisi de ne pas rentrer à Ouagadougou qu’une fois la nuit tombée.

Au même moment , la pression s’accentuait sur les putschistes. Selon les rumeurs, le général Diendéré cherchait à s’enfuir chez le moogho naaba, empereur des moossé. Une foule s’est réuni devant le palais royal pour exiger la reddition du chef des putschistes , qui a pu s’enfuir par une porte à l’arrière du bâtiment.

Depuis des siècles des personnes de couleur blanche sont éduquées à se penser supérieurs donc il faut alerter les personnes de couleur noire en leur disant que le discours mondial est un discours construit par l’occident. Ce discours dévalorise les personnes de couleur noire. J’ai rencontré deux enfants (à Ouagadougou) qui ont 7 et 11 ans, qui voulaient rentrer dans une valise d’une dame Blanche qui partait en France. Cela veut dire que déjà à 7 et 11 ans les enfants ne veulent plus rester ici. Nous de la société civile nous devons faire en sorte que les politiques mettent en place des politiques qui vont prendre soins de la société. Si des gens décident de partir c’est parce qu’ils pensent que chez eux il n’y a pas d’avenir.

Lilian Thuram

img