Les tourments des mères ados et élèves

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 28 décembre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Genre
AUTEUR : Aïssata Sankara

Chaque année, des milliers d’élèves adolescentes sont contraintes d’abandonner l’école pour s’occuper de leurs enfants. Agées d’à peine 16 ans, elles sont victimes de grossesses précoces et non désirées. Des filles qui se retrouvent pour la plupart seules, bannies de leurs familles et abandonnées de tous.

Laissées à elles-mêmes, elles peuvent compter sur le soutien du CCEB, le cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base. Celui-ci intervient pour leur réintégration dans leurs familles, à l’école, mais surtout, il sensibilise afin de lutter contre les grossesses non désirées en milieu scolaire.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img