Les tourments des mères ados et élèves

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 28 décembre 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Genre
AUTEUR : Aïssata Sankara

Chaque année, des milliers d’élèves adolescentes sont contraintes d’abandonner l’école pour s’occuper de leurs enfants. Agées d’à peine 16 ans, elles sont victimes de grossesses précoces et non désirées. Des filles qui se retrouvent pour la plupart seules, bannies de leurs familles et abandonnées de tous.

Laissées à elles-mêmes, elles peuvent compter sur le soutien du CCEB, le cadre de concertation des ONG et associations actives en éducation de base. Celui-ci intervient pour leur réintégration dans leurs familles, à l’école, mais surtout, il sensibilise afin de lutter contre les grossesses non désirées en milieu scolaire.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img