Mali : Une manifestation pour exiger la libération de Ras Bath tourne au drame

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : dimanche 4 septembre 2016
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moctar BARRY

Au Mali, l’animateur radio Ras Bath avait été arrêté le 15 aout dernier par des militaires alors qu’il se rendait à la radio Maliba FM pour son émission « CARTES SUR TABLE ». Son jugement a été prévu deux jours plus tard, le 17 aout à 09h au tribunal de la Commune 4 à Lafiabougou.

Sur sa page facebook, Ras Bath lance un appel à la mobilisation invitant les jeunes maliens à se mobiliser massivement dans le « calme et sans heurts » pour « envoyer un message fort à la conscience collective NOIRE qui lutte pour une Afrique démocratique, juste et prospère ». Son appel sera entendu. Des milliers de jeunes maliens descendent dans les rues de Bamako le 17 aout et se heurtent aux forces de l’ordre. Les échauffourées ont occasionnés 1 mort et 18 blessés selon les autorités. Ras Bath est libéré suite à la pression populaire.

Droit Libre TV a promené ses caméras dans les rues de Bamako en cette journée chaude et vous offre ce reportage exclusif !

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img