Marc Essangui Ona, un éveilleur de consciences redouté à Libreville

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : jeudi 30 juillet 2015
CATEGORIE : test
THEME : Opinions
AUTEUR : Gabriel KAMBOU

Marc Ona est le responsable de l’ONG de défense de l’environnement Brainforest. Il est également acteur de la société civile gabonaise dans le mouvement "Ca suffit comme ça" et membre du réseau international "Tournons la page" qui se mobilise pour l’alternance en Afrique.

Protection de la forêt gabonaise, redistribution de la manne pétrolière, assainissement et transparence des finances publiques, bonne gouvernance et alternance,... ce militant multicarte est sur tous les fronts. L’activiste environnemental est l’une des quelques voix qui contrarie l’acte du Parti démocratique gabonais au pouvoir.

Lors de son passage à Ouagadougou dans le cadre du festival Ciné Droit Libre, du 28 juin au 4 juillet 2015, Droit Libre TV a eu un entretien avec lui sur ses convictions, les dangers de son métier d’activiste et ses espoirs pour l’Afrique.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img