Marcory : la coiffure au masculin

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : dimanche 13 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Geoffrey Vaha

Dans l’univers de la coiffure, destiné à priori aux femmes, de jeunes garçons de Marcory, quartier d’Abidjan, tentent de se faire un nom. S’il est vrai que leurs talents font l’unanimité, le sentiment reste différent sur ce qu’ils inspirent pour beaucoup.

Se définissant comme des personnes efféminées ou des homosexuels, ils doivent affronter le regard de la société mais refusent de se cacher. A leurs yeux le plus important reste leur passion : la coiffure.

Le rapport avec leur entourage n’a pas toujours été aisé. Mais si leur installation dans ce marché était difficile, désormais ils ont leur place, sont acceptés par les clientes et les affaires marchent.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img