Mariam Compaoré, habitante du quartier...

DATE DE PUBLICATION : vendredi 14 octobre 2016

Mariam Compaoré, habitante du quartier non-loti de Yamtenga  : « Quand Simon Compaoré était au CDP, il disait que la terre n’était pas du caoutchouc qu’on peut tirer pour l’attribuer à tous. Aujourd’hui, il est au MPP et il nous a dit qu’il peut tirer la terre pour nous tous. Donc, nous demandons à Dieu de l’aider afin qu’il le fasse »

« Il faut arrêter de faire du répressif, du sécuritaire ou même de la gesticulation et de la diabolisation du phénomène migratoire. Ce n’est ni un phénomène pervers, ni un phénomène criminel. Considérons- le et traitons- le comme un phénomène naturel qu’il faut accompagner, modaliser et positiver ».

Louis Michel

img