Massendjé, la maman des microbes

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : vendredi 28 août 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Geoffrey Vaha

A Abidjan et particulièrement dans le quartier d’Abobo se développe une criminalité très redoutée et violente. Les enfants de la rue de cette commune se sont regroupés dans des gangs qu’ils ont eux-memes deliberement baptisé "Microbes", un nom qu’ils revendiquent fièrement.

Ces "Microbes" sévissent à la machette, et tuent, volent et violent. Alors que le phénomène prend de l’ampleur, une femme va se positionner comme la protectrice des délinquants microbes qu’elle tente de reconvertir en les proposant une voie de sortie : l’apprentissage des petits métiers.

De cette façon, plus de 50 "microbes" ont déjà quitté la rue grâce à l’intervention de Massendjé Koné, la "maman des microbes".

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img