Me Ahmed Simozrag, directeur du Centre Africain de Diffusion Islamique et Scientifique (CADIS) au Burkina Faso

DATE DE PUBLICATION : mercredi 21 mai 2014

Me Ahmed Simozrag, directeur du CADIS au Burkina Faso, à propos de Boko Haram :
C’est plus qu’un crime contre l’humanité. La dignité humaine est frappé en plein coeur ! Même satan n’ose pas faire ça, parce qu’il peur de Dieu. Mais ces gens là, n’ont plus peur de rien !

« Il faut aller vers la recherche de la paix et de la stabilité et je pense que nous allons y aller. (…) Le putsch, c’est du temps perdu, je le reconnais, des moyens perdus, je le reconnais, c’est des vies humaines de perdues, je le reconnais. »

Général Gilbert Dienderé en septembre 2015 après l’échec de son coup d’Etat

img