Médias publics au Burkina : entre le marteau et l’enclume

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 21 juillet 2013
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Gabriel KAMBOU

Au Burkina Faso les journalistes des médias publics subissent des pressions de leurs autorités de tutelle surtout quand il s’agit de traiter de l’information émanant de l’opposition politique ou des syndicats. La goûte d’eau qui a fait déborder le vase serait la couverture de la marche de l’opposition contre le sénat le 29 juin 2013 dont l’élément du reporter airait été charcuté par les responsables du ministère de la communication. Excédés par ces interventions, les journalistes ont observé un sit-in le 16 juillet dernier pour dénoncer cette mainmise et réclamer de meilleures conditions de travail.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img