Moussa Kaka : « Il faut s’éloigner de l’extrémisme militaire, religieux et politique »

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mercredi 21 juin 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Boureima Balima

Moussa Kaka, promoteur du groupe de presse « Saraounia » et correspondant de RFI au Niger, est un observateur aguerri de la situation sécuritaire dans le sahel ouest-africain.

Accusé de « complicité d’atteinte à l’autorité de l’Etat » pour ses supposés contacts avec la rébellion Touarègue, il sera emprisonné durant 1 an entre septembre 2007 et octobre 2008.

Dans cette interview accordée à Droit Libre TV, il décortique la sensible question du traitement de l’information relative aux groupes armées.

Pour lui, l’extrémisme peut être militaire, religieux et politique et ses solutions passent par les renseignements, la sensibilisation et le développement des régions du Sahel.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img