Moussa Kaka : « Il faut s’éloigner de l’extrémisme militaire, religieux et politique »

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : mercredi 21 juin 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Boureima Balima

Moussa Kaka, promoteur du groupe de presse « Saraounia » et correspondant de RFI au Niger, est un observateur aguerri de la situation sécuritaire dans le sahel ouest-africain.

Accusé de « complicité d’atteinte à l’autorité de l’Etat » pour ses supposés contacts avec la rébellion Touarègue, il sera emprisonné durant 1 an entre septembre 2007 et octobre 2008.

Dans cette interview accordée à Droit Libre TV, il décortique la sensible question du traitement de l’information relative aux groupes armées.

Pour lui, l’extrémisme peut être militaire, religieux et politique et ses solutions passent par les renseignements, la sensibilisation et le développement des régions du Sahel.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img