Nadia Adanlé : pour la cause de la femme handicapée

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : dimanche 30 avril 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Aïssata Sankara

Africanité, authenticité et originalité. C’est sous ce triptyque que l’on pourrait résumer depuis 2013 les activités des femmes réunies au sein de l’association Indigo pour le développement.

Certaines en situation de handicap, elles ont fait de la valorisation de l’indigo et des rejets textiles, leur cheval de bataille, leur gagne-pain.

Nadia Adanlé est la présidente de l’association qui aujourd’hui a pu redonner une dignité et une indépendance aux femmes handicapées comme Mireille Nacro.

Un reportage de Aïssata Sankara
Produit avec l’appui du Fonds Commun Genre (FCG)

« Il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à surmonter les défis qui se posent à notre peuple que celle tracée sous la présidence de Thomas Sankara, en réactualisant ses combats : compter sur ses propres forces, avoir foi en l’initiative créatrice du peuple qui doit faire de la question du développement sa propre affaire, faire recours aux intelligences et aux énergies des hommes qu’il faut en les mettant aux places qu’il faut ; faire de la gestion honnête et lutter contre la corruption, le clientélisme, le favoritisme. Vivre selon nos moyens et selon nos capacités et, pour ce faire, l’exemple doit venir de ceux d’en haut ; mettre l’accent sur la refonte des mentalités pour faire du Burkinabè ce capital précieux et irremplaçable. »

Dr Valère D. Somé in Fasozine N°68, Mars-Avril 2017

img