Niger : Attention , liberté de presse en sursis !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : jeudi 25 juin 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Bien classé dans le rapport 2014 de Reporters Sans Frontières (48e sur 140 pays), le Niger risque de dégringoler dans le prochain rapport si rien est fait pour dissuader les autorités décidées depuis quelques mois à "casser du journaliste".

Lors des violentes manifestations de Janvier 2015 contre Charlie Hebdo, les locaux de plusieurs médias privés ont été perquisitionnés avec parfois de l’utilisation de gaz lacrymogène et des agressions physiques des journalistes par des agents de la force publique. Des comportements inacceptables aux antipodes de la liberté d’expression que les associations professionnelles de journalistes ont dénoncé et continuent de dénoncer, car la presse ne saurait être selon elles le bouc émissaire de la situation socio politique difficile que connait le pays.

Droit Libre TV s’intéresse au cas du groupe de radio et télévision privée Bonferey, bien connu dans l’univers médiatique Nigérien .

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img