Niger : Attention , liberté de presse en sursis !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : jeudi 25 juin 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Médias
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Bien classé dans le rapport 2014 de Reporters Sans Frontières (48e sur 140 pays), le Niger risque de dégringoler dans le prochain rapport si rien est fait pour dissuader les autorités décidées depuis quelques mois à "casser du journaliste".

Lors des violentes manifestations de Janvier 2015 contre Charlie Hebdo, les locaux de plusieurs médias privés ont été perquisitionnés avec parfois de l’utilisation de gaz lacrymogène et des agressions physiques des journalistes par des agents de la force publique. Des comportements inacceptables aux antipodes de la liberté d’expression que les associations professionnelles de journalistes ont dénoncé et continuent de dénoncer, car la presse ne saurait être selon elles le bouc émissaire de la situation socio politique difficile que connait le pays.

Droit Libre TV s’intéresse au cas du groupe de radio et télévision privée Bonferey, bien connu dans l’univers médiatique Nigérien .

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img