Niger : Les églises victimes de l’affaire Charlie Hebdo, deux ans après !

PAYS : Niger
DATE DE PUBLICATION : samedi 22 avril 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Souleymane DRABO

Des manifestations de désapprobation d’une caricature du prophète Mahomet à la une du journal satirique français Charlie Hebdo, ont dégénéré en pillages et en destructions des églises et des commerces chrétiens à Niamey et à Zinder, au Niger les 16 et 17 janvier 2015. Ce sont au total 45 églises qui ont été pillées, saccagées et incendiées par les manifestants.

Deux ans après, la situation est revenue à la normale. Mais des cas d’extrémisme violents persistent toujours dans ce pays. Pour résoudre ce problème, un cadre de dialogue interreligieux a été initié et est bien apprécié.

Droit Libre TV a rendu visite à la Paroisse St Gabriel pour un entretien à coeur ouvert avec son curé Paul Sandwidi pour parler des évènements , du dialogue interreligieux et des causes de la montée de l’extrémisme violent.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img