Nous ne pouvons pas régler les problèmes du Burkina...en six mois ou un an

DATE DE PUBLICATION : lundi 1er août 2016

« Je tiens à préciser que je travaille pour cinq ans et que c’est au terme de ces cinq années qu’il faudra nous juger, pas avant. Nous ne pouvons pas régler les problèmes du Burkina, qui sont latents depuis une vingtaine d’années, en six mois ou un an ».

Roch Marc Christian Kaboré in J.A N°2896

« Moi, je ne dissocie pas l’activisme du culturel. Les deux sont liés à mon avis, parce que la musique que je fais depuis de nombreuses années contient en elle les germes de cet activisme. C’est aussi une musique de dénonciation. Pour moi, c’est une façon de passer de la théorie à l’art, les deux doivent forcement s’entremêler si on veut donner de la crédibilité au discours parce que lorsque vous voulez donner du crédit à ce que vous dites, lorsque vous voulez sensibiliser l’opinion publique, lorsque vous voulez provoquer une réaction, il y a cette crédibilité qui est essentielle. Vous devez pouvoir donner l’exemple ».

Smockey in L’Observateur Paalga No 9029 du 08 au 10 janvier 2016

img