Nous nous sommes quelquefois expliqués sur le cas de Blaise COMPAORE avec le président Alassane Ouattara

DATE DE PUBLICATION : jeudi 13 octobre 2016

« Nous nous sommes quelquefois expliqués sur le cas de Blaise COMPAORE avec le président Alassane Ouattara lorsque j’étais président de la transition. Je lui ai toujours dit que nous n’étions pas contre le fait qu’il soit à Abidjan, mais que s’il entreprenait de déstabiliser la Burkina depuis la Cote d’Ivoire nous ne resterions pas les bras croisés. J’avais aussi essayé de lui faire comprendre qu’il fallait privilégier les relations hautement fraternelles entre nos deux pays plutôt que son amitié avec Blaise COMPAORE »

Michel KAFANDO, président la transition in J.A n°2908

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. [...] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. [...] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. »
Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

img