Probo Koala : Les résidents ignorent toujours le contenu exact des déchets toxiques

DATE DE PUBLICATION : vendredi 19 août 2016

« Les résidents se plaignent encore de l’odeur de déchets lors des fortes pluies, ainsi que des maux de tête, des problèmes de peau et de troubles respiratoires dont ils pensent qu’ils sont liés à cette affaire. Ils ignorent toujours le contenu exact des déchets toxiques ; si les décharges ont été adéquatement éliminées, et si les déchets ont pénétré le système d’approvisionnement en eau ou la chaîne alimentaire »

Constat d’un groupe d’experts de l’ONU, 10 ans après l’affaire du Probo Koala, adressé ce 17 août au gouvernement ivoirien.

« Il faut arrêter de faire du répressif, du sécuritaire ou même de la gesticulation et de la diabolisation du phénomène migratoire. Ce n’est ni un phénomène pervers, ni un phénomène criminel. Considérons- le et traitons- le comme un phénomène naturel qu’il faut accompagner, modaliser et positiver ».

Louis Michel

img