Rappeurs Africains : les sentinelles de la démocratie

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : mardi 4 août 2015
CATEGORIE : test
THEME : Culture
AUTEUR : Ismaël Compaoré

Le rap est un genre musical, une forme d’expression appartenant au mouvement Hip Hop. Musique urbaine, de jeunes, abordant diverses thématiques, il est de plus en plus dénonciateur, contestateur et révolutionnaire en Afrique. Du Sénégal au Cameroun, en passant la Mauritanie, le Togo et le Burkina Faso, les rappeurs s’imposent et s’érigent en de véritables sentinelles de la démocratie et de la bonne gouvernance sur le continent.

Votre web-télé Droit Libre TV donne la parole aux rappeurs Elom20ce du Togo, Monza de la Mauritanie, Valsero du Cameroun et Smockey du Burkina Faso.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img