REN-LAC : Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 29 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Economie
AUTEUR : Redaction

Le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) organise du 1er au 9 décembre 2014, la 9ème édition des Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014) sur le thème : « En finir avec l’impunité et la mal gouvernance pour une véritable stabilité »

Au Programme :

- Mardi 9 déc. à 9h au Liptako Gourma : Grand Panel sur le thème : “le gel et le recouvrement des biens mal acquis des dignitaires du régime déchu de Blaise Compaoré” ;

Animateurs :
• Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France ;
• Maître Prosper FARAMA
• Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF)
Modérateur : Maître Batibié BENAO

- Mardi 9 déc. à 18h au CENASA : Projection-débat du film « les biens mal acquis »

• Animateurs : Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France
• Modérateur : Maître Prosper FARAMA ;

- Des Conférences publiques à :
• l’ENAM de Ouagadougou ;
• l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Ziniaré ;
• l’ENEP de Loumbila ;
• l’ENEP/Fada ;
• l’Ecole de Formation des Enseignants du Primaire (EFEP) de Koudougou ;
• l’ENSP/Ouaga ;
• l’ENSP/Koudougou ;
• l’ENSP/Fada ;
• l’ENAREF ;
• l’Ecole Nationale des Douanes ;
• l’Ecole Nationale de Police ;
• Lycée provinciale du Lorum ;
• Lycée Provinciale du Zandoma ;
• Tenkodogo ;
• Diapaga ;
• Bogandé ;
• Loropéni.

- Des émissions radio et télé, des jeux radiophoniques, des cinés débat.

Lutter contre la corruption, un devoir citoyen !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img