REN-LAC : Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 29 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Economie
AUTEUR : Redaction

Le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) organise du 1er au 9 décembre 2014, la 9ème édition des Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014) sur le thème : « En finir avec l’impunité et la mal gouvernance pour une véritable stabilité »

Au Programme :

- Mardi 9 déc. à 9h au Liptako Gourma : Grand Panel sur le thème : “le gel et le recouvrement des biens mal acquis des dignitaires du régime déchu de Blaise Compaoré” ;

Animateurs :
• Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France ;
• Maître Prosper FARAMA
• Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF)
Modérateur : Maître Batibié BENAO

- Mardi 9 déc. à 18h au CENASA : Projection-débat du film « les biens mal acquis »

• Animateurs : Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France
• Modérateur : Maître Prosper FARAMA ;

- Des Conférences publiques à :
• l’ENAM de Ouagadougou ;
• l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Ziniaré ;
• l’ENEP de Loumbila ;
• l’ENEP/Fada ;
• l’Ecole de Formation des Enseignants du Primaire (EFEP) de Koudougou ;
• l’ENSP/Ouaga ;
• l’ENSP/Koudougou ;
• l’ENSP/Fada ;
• l’ENAREF ;
• l’Ecole Nationale des Douanes ;
• l’Ecole Nationale de Police ;
• Lycée provinciale du Lorum ;
• Lycée Provinciale du Zandoma ;
• Tenkodogo ;
• Diapaga ;
• Bogandé ;
• Loropéni.

- Des émissions radio et télé, des jeux radiophoniques, des cinés débat.

Lutter contre la corruption, un devoir citoyen !

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img