REN-LAC : Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : samedi 29 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Economie
AUTEUR : Redaction

Le Réseau National de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) organise du 1er au 9 décembre 2014, la 9ème édition des Journées Nationales du Refus de la Corruption (JNRC 2014) sur le thème : « En finir avec l’impunité et la mal gouvernance pour une véritable stabilité »

Au Programme :

- Mardi 9 déc. à 9h au Liptako Gourma : Grand Panel sur le thème : “le gel et le recouvrement des biens mal acquis des dignitaires du régime déchu de Blaise Compaoré” ;

Animateurs :
• Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France ;
• Maître Prosper FARAMA
• Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF)
Modérateur : Maître Batibié BENAO

- Mardi 9 déc. à 18h au CENASA : Projection-débat du film « les biens mal acquis »

• Animateurs : Maître William BOURDON de l’Association SHERPA de France
• Modérateur : Maître Prosper FARAMA ;

- Des Conférences publiques à :
• l’ENAM de Ouagadougou ;
• l’Institut Régional d’Administration (IRA) de Ziniaré ;
• l’ENEP de Loumbila ;
• l’ENEP/Fada ;
• l’Ecole de Formation des Enseignants du Primaire (EFEP) de Koudougou ;
• l’ENSP/Ouaga ;
• l’ENSP/Koudougou ;
• l’ENSP/Fada ;
• l’ENAREF ;
• l’Ecole Nationale des Douanes ;
• l’Ecole Nationale de Police ;
• Lycée provinciale du Lorum ;
• Lycée Provinciale du Zandoma ;
• Tenkodogo ;
• Diapaga ;
• Bogandé ;
• Loropéni.

- Des émissions radio et télé, des jeux radiophoniques, des cinés débat.

Lutter contre la corruption, un devoir citoyen !

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img