Restauratrices ivoiriennes en détresse à cause de la fièvre ébola

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : mercredi 30 avril 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Issa FLEPPY

L’interdiction de la vente et de la consommation de la viande de brousse décidée par le gouvernement ivoirien pour faire face à la fièvre Ebola, sonne comme une punition pour les consommateurs. Encrée dans les habitudes alimentaires, la consommation de la viande des animaux de la brousse est même une tradition dans ce pays qui partage une frontière avec la Guinée où le virus a déjà fait des morts. Le gouvernement ivoirien a donc fait le choix de la prévention même si la mesure porte un sérieux coup au secteur de la restauration. Le constat sur le terrain dans ce reportage de Droit Libre TV.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img