Révolution burkinabé : les Sénégalais s’en réjouissent

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : mercredi 12 novembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Luc Damiba

Comme le monde entier, le Sénégal avait les yeux tournés vers Ouagadougou avec les manifestations qui ont poussé Blaise Compaoré à la démission. L’intérêt des Sénégalais est d’autant plus grand que ce qui s’est passé au pays des hommes intègres ressemblait à quelques exceptions près à ce que les Sénégalais ont vécu en juin 2011.

Droit Libre TV revient sur le soulèvement populaire au Burkina Faso, avec Fadel Barro du mouvement Y’en a marre, l’artiste Didier Awadi, le cyberactiviste et blogueur Charles Vieira Sanches et les journalistes Madiambal Diagne et Amadou Tidiane Sy.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img