Route de Djibo (sans commentaire)

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 5 septembre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Divers

Lors de la campagne électorale de 2005, le président Blaise Compaoré disait ceci à la population de la province du Soum : "Le goudron est déjà à Kongoussi, il n’est pas fou pour rester là-bas". Neuf ans plus tard, le bitumage de cette route se fait toujours attendre et la voie se dégrade de jour en jour . Le dernier transporteur a désormais décidé de ne plus emprunter cette voie. Pour faire le trajet de 96 kilomètres de Kongoussi à Djibo, il faut au minimum 3 heures et au maximum 5 heures pour arriver à destination.

Les populations de Djibo crient leurs ras-le-bol sur l’état de la route qui relie Ouagadougou à Djibo. Le jeudi 4 septembre 2014, l’entrée de Djibo a été bloquée par des manifestants qui par la suite ont été violemment dispersés par les forces de l’ordre. A quand une route digne de ce nom pour désenclaver la ville de Djibo ?

Revivez à travers ces images sans commentaire, l’expérience inoubliable de la Route Nationale N°9. Bonne route !

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img