Sénégal : Une banlieue les pieds dans l’eau !

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : dimanche 11 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Lalla Sy

La banlieue dakaroise est la zone la plus affectée par les fortes pluies de cet hivernage. Nous nous sommes rendus dans le quartier de Pikine Guinaw rails ou la famille Boiro vit une situation difficile. Tous les compartiments de leur maison y compris les toilettes sont inondés.

Malgré les risques sanitaires et sécuritaires, Tahibou Boiro la mère de famille, âgée d’une cinquantaine d’année, vit dans un logement insalubre avec ses enfants en ses petits-enfants. Son mari l’a abandonnée il y a quelques années ; elle est sans moyen et n’a nulle part où aller ; elle est impuissante face à l’eau…

« On dit ‘’il y a de plus en plus de films dans les villages’’, et hop tout le monde fait des films dans les villes. Certes, il y a de plus en plus de séries de télévision qui sont importantes dans la vie des gens, et si on ne les fait pas, ça veut dire que dans quelques années on va consommer beaucoup de choses étrangères à nous-mêmes, à notre propre culture, à notre propre imaginaire, ce qui créera une grande catastrophe, avec l’impossibilité de réfléchir par nous-mêmes. Nous les vieux on s’en sortira, mais nos enfants n’auront plus de repères, car c’est le cinéma et l’audiovisuel qui se mettent ensemble pour coloniser le monde ; c’est plus brutal parce que ça ne se passe plus avec des fusils, mais juste des images. Et déjà dans beaucoup de capitales, tu vois la manière dont les gens marchent, comment ils se comportent, sous l’influence des séries de télévision brésiliennes et américaines. Donc le mal est là, et il y a beaucoup d’images à faire de nous-mêmes et pour nous-mêmes. »

Idrissa Ouedraogo in « Idrissa Ouedraogo, militant cinématographique » Africulture, oct.2017.

img