Seydou Badian : Entretien avec l’homme de « Sous l’orage »

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : samedi 4 avril 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Moctar BARRY

A 92 ans, le combat politique et littéraire de Seydou Badian n’a pris aucun ride. Engagé en politique avant même l’indépendance du Mali aux cotés de Modibo Keita, son premier roman intitulé « Sous l’orage » connaitra un succès qui fera lui l’un des écrivains africains les plus lus de sa génération.

Nostalgique d’une époque où l’intégrité, la dignité et l’honneur étaient des valeurs sacrées et partagées, Seydou Badian parle avec un pincement au cœur de son « Maliba » dont il a écrit le texte de l’hymne national. Outre le regard critique qu’il porte sur la démocratie en Afrique, l’homme nous apprend qu’il a failli être tué avec Thomas Sankara et ses compagnons le 15 Octobre 1987 à Ouagadougou.

Interview exclusive accordée au correspondant de Droit Libre TV à Bamako.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img