Soeur Rosalie

DATE DE PUBLICATION : dimanche 13 juillet 2014

Soeur Rosalie, religieuse burkinabè : « Il faut que les gens changent leur regard sur les malades mentaux errants. Quand je vois un malade qui marche nu, c’est la nudité de tous les Hommes qui est là. Quand on arrive à vêtir quelqu’un et l’aider à sortir de là, c’est une grande joie, une action de grâce. »

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img