SOTRAMA, ou Bamako pressé

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mercredi 25 septembre 2013
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Moctar BARRY

Bamako, la capitale du Mali, compte parmi les villes africaines qui ne disposent pas de société de transport en commun. Du moins officiellement et de façon organisée, car au quotidien les habitants de la capitale malienne se déplacent avec les SOTRAMA. C’est un terme pour designer les minibus de couleur verte qui relie les différents quartiers au centre-ville. Droit Libre TV est allé à la découverte des SOTRAMA qui tout en rendant service au Bamakois, ne sont pas exempte de tout reproches.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde », Doumbi Fakoly.

img