Taxi motos à Lomé : Le refuge des diplômés sans emploi

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 4 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Daniel Addeh

La première apparition des taxi motos à Lomé remonte à 1990 suite à une grande grève des taxis autos. Leur nombre depuis cette date n’a cessé d’augmenter à cause de la pauvreté et du chômage des jeunes.

En effet, la plupart de ces conducteurs de taxi moto qui sillonnent à longueur de journée les rues de la capitale à la recherche d’éventuels clients sont des jeunes. Parmi eux des détenteurs de diplômes universitaires qui après maintes tentatives pour avoir un poste à la fonction publique, ont malgré eux choisi le métier de conducteur de taxi moto.

Justin KOSSI, titulaire d’un diplôme universitaire en histoire contemporaine de l’université de Lomé, est l’un d’entre eux. Il a accepté raconter son histoire au correspondant de Droit Libre TV à Lomé.

« Un Africain authentique est celui-là qui sait ce que ses ancêtres faisaient avant. Si vous ne connaissez pas votre passé, vous n’êtes pas un Africain. Si vous ne savez pas ce que faisaient vos ancêtres vous n’êtes pas un Africain. Si vous interroger les africains, 90% d’entre eux ne savent pas que leurs ancêtres ont été les premiers à avoir créé une religion donc ils suivent ce qu’on leur dit, ils appliquent ce qu’on leur dit et rejettent leur propre origine. On ne peut s’en sortir quand on rejette sa propre origine. On ne peut pas se réaliser dans la peau d’autrui. Un Africain ne sera jamais un Français, ne sera jamais un Arabe…il faut qu’il soit lui-même : c’est ça être un Africain authentique. Être soit même, savoir ce que les ancêtres faisaient et essayer de suivre la route. Si on fait cela, vous verrez qu’en moins d’un quart de siècle on s’en sortira. Notre jeunesse sera une jeunesse forte à l’égal des jeunesses d’autres pays du monde »,

Doumbi Fakoly sur Droit Libre TV en Janvier 2017.

img