Taxi motos à Lomé : Le refuge des diplômés sans emploi

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 4 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Emploi
AUTEUR : Daniel Addeh

La première apparition des taxi motos à Lomé remonte à 1990 suite à une grande grève des taxis autos. Leur nombre depuis cette date n’a cessé d’augmenter à cause de la pauvreté et du chômage des jeunes.

En effet, la plupart de ces conducteurs de taxi moto qui sillonnent à longueur de journée les rues de la capitale à la recherche d’éventuels clients sont des jeunes. Parmi eux des détenteurs de diplômes universitaires qui après maintes tentatives pour avoir un poste à la fonction publique, ont malgré eux choisi le métier de conducteur de taxi moto.

Justin KOSSI, titulaire d’un diplôme universitaire en histoire contemporaine de l’université de Lomé, est l’un d’entre eux. Il a accepté raconter son histoire au correspondant de Droit Libre TV à Lomé.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img