Togo : étudiants et autorités se regardent en chiens de faïence !

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 11 août 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Daniel Addeh

Folly Satchivi, président de la Ligue Togolaise des Droits des Etudiants (LTDE) a été victime d’un incendie criminel dans la nuit du 09 au 10 juillet 2017, après avoir déclenché un bras de fer contre les autorités pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants. Il s’en sort avec des séquelles indélébiles.

Manu-militari, lui et ses camarades étudiants avaient été victimes de représailles policières, d’arrestations … suite à des mouvements de grève. Folly Satchivi, après avoir passé un séjour amer à la prison civile de Lomé, a été jugé et condamné à 12 mois de prison avec sursis pour « trouble à l’ordre public ».

Un mois après ces manifestations estudiantines et la violence policière, Droit Libre TV revient sur cette crise en compagnie de Folly Satchivi.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img