Togo : Un enfant de neuf ans tué par balle lors des manifestations

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : jeudi 21 septembre 2017
CATEGORIE : Articles
THEME : Opinions

A la suite de la mort par balle d’un enfant de neuf ans au Togo lors des manifestations d’aujourd’hui [20.09.2017], François Patuel, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International a déclaré :

« Malgré les déclarations des autorités en faveur de l’apaisement, la répression des manifestations par les forces armées continue au Togo. Un enfant de neuf ans a été tué par balle aujourd’hui à Mango, au nord du pays. Amnesty International appelle à l’ouverture d’une enquête indépendante et impartiale sur les circonstances de sa mort et l’usage excessif de la force par les forces de sécurité. »

« Les autorités doivent s’assurer que les forces armées ne soient pas déployées dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre.

« L’application de messagerie WhatsApp est bloquée depuis mardi soir et Internet mobile a été coupé depuis ce matin. Cela constitue une violation du droit à la liberté d’expression et entrave le travail des journalistes et activistes des droits humains sur le terrain. »

Complément d’information

L’opposition togolaise avait prévu des manifestations sur l’ensemble du territoire national les 20 et 21 septembre pour protester contre le projet actuel de réforme constitutionnelle. A Mango, les forces armées sont intervenues et ont tiré à balles réelles faisant un mort et plusieurs blessés parmi les manifestants. Des éléments parmi les manifestants ont détruit des biens privés et publics.

Article initialement publié sur le site d’Amnesty International

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img