Transhumance au sahel : la brousse est devenue dangereuse !

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 14 février 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Seidou Samba Touré

Amadou perpétue le métier exercé par ses grands parents depuis des lustres, celui de berger.

Avec la montée puissante de l’extrémisme violent dans la région du Sahel, comme tous les habitants, une peur commence à l’envahir. Mais le sourire demeure sa seule force.

Autour d’un thé, dans les tempêtes de sable, Amadou le berger nous dit à quel point la brousse est devenue dangereuse. Il doit transhumer jusqu’au Niger, dans cette insécurité qui règne.

Après avoir dit au revoir à sa famille, notre équipe de réalisation le suit sur les pistes du Sahel.

« L’homme doit être occupé de telle manière qu’il soit rempli par le but qu’il a devant les yeux, si bien qu’il ne se sente plus lui-même et que le meilleur repos soit pour lui celui qui suit le travail. Ainsi l’enfant doit être habitué à travailler. Et où donc le penchant au travail doit-il être cultivé, si ce n’est à l’école ? L’école est une culture par contrainte. Il est extrêmement mauvais d’habituer l’enfant à tout regarder comme un jeu. Il doit avoir du temps pour ses récréations, mais il doit aussi y avoir pour lui un temps où il travaille. Et si l’enfant ne voit pas d’abord à quoi sert cette contrainte, il s’avisera plus tard de sa grande utilité. »

Emmanuel KANT, Réflexions sur l’éducation

img