Trois balles dans son corps comme souvenir de Kidal

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 17 janvier 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Souleymane DRABO

En mai 2014, le premier ministre malien Moussa Mara effectue une tournée dans les villes du nord du Mali. Le 17 mai, sa visite à Kidal tourne au drame et les manifestations contre sa visite dégénèrent en affrontements armés.

Mandy Samba Touré était enseignant à Kidal et se trouvait ce jour-là au milieu des violences. Blessé par plusieurs balles, il rejoint Bamako pour des soins mais trois ans après, 3 des 7 balles n’ont toujours pas pu être sortis de son corps.

Touré et d’autres blessés de guerre cherchent à obtenir justice et réparations pour les dommages qu’ils ont subi au Nord. Mais l’attente se fait long.

« Il faut arrêter de faire du répressif, du sécuritaire ou même de la gesticulation et de la diabolisation du phénomène migratoire. Ce n’est ni un phénomène pervers, ni un phénomène criminel. Considérons- le et traitons- le comme un phénomène naturel qu’il faut accompagner, modaliser et positiver ».

Louis Michel

img