Trois balles dans son corps comme souvenir de Kidal

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 17 janvier 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Souleymane DRABO

En mai 2014, le premier ministre malien Moussa Mara effectue une tournée dans les villes du nord du Mali. Le 17 mai, sa visite à Kidal tourne au drame et les manifestations contre sa visite dégénèrent en affrontements armés.

Mandy Samba Touré était enseignant à Kidal et se trouvait ce jour-là au milieu des violences. Blessé par plusieurs balles, il rejoint Bamako pour des soins mais trois ans après, 3 des 7 balles n’ont toujours pas pu être sortis de son corps.

Touré et d’autres blessés de guerre cherchent à obtenir justice et réparations pour les dommages qu’ils ont subi au Nord. Mais l’attente se fait long.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img