Un imam s’engage contre l’excision

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : jeudi 9 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Issa FLEPPY

Les mutilations génitales féminines sont une pratique courante dans de nombreuses régions de Côte d’Ivoire et dans d’autres pays d’Afrique de l’ouest. On estime qu’en Afrique, plus de trois millions de filles sont encore excisées chaque année, avec souvent des conséquences dramatiques.

Abdalah Djiguiba Cissé, président de la Fondation "Djigui la Grande espérance" et imam de la grande mosquée du Plateau à Abidjan, a fait de la lutte contre l’excision le combat de sa vie. "Notre engagement (des religieux) doit être désormais sans faille." dit-il.

Droit Libre TV a rendu visite à l’imam Cissé, pour comprendre les raisons de son engagement contre l’excision.

« Effectivement, j’ai reçu la visite de deux personnes venues pour me demander pardon. Je leur ai demandé de quel pardon s’agit-il ? ai-je offensé quelqu’un ? Ils m’ont répondu qu’il s’agit de la mort de Norbert. Que de juste accepter le pardon. Blaise a dit qu’il n’est au courant de rien donc j’ai confié l’affaire à Dieu. Même si Blaise avait reconnu la mort de Norbert je ne peux en aucun cas prendre l’argent de son assassin. Même dans 100 ans Dieu va agir. Même si je ne suis plus vivante, rassurez-vous que justice sera faite. Assassiner de manière aussi violente, Dieu va agir », feu Augustine Zongo, mère du journaliste Norbert Zongo.

img