Un imam s’engage contre l’excision

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : jeudi 9 octobre 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Issa FLEPPY

Les mutilations génitales féminines sont une pratique courante dans de nombreuses régions de Côte d’Ivoire et dans d’autres pays d’Afrique de l’ouest. On estime qu’en Afrique, plus de trois millions de filles sont encore excisées chaque année, avec souvent des conséquences dramatiques.

Abdalah Djiguiba Cissé, président de la Fondation "Djigui la Grande espérance" et imam de la grande mosquée du Plateau à Abidjan, a fait de la lutte contre l’excision le combat de sa vie. "Notre engagement (des religieux) doit être désormais sans faille." dit-il.

Droit Libre TV a rendu visite à l’imam Cissé, pour comprendre les raisons de son engagement contre l’excision.

« La bière n’est pas une priorité. Qu’est-ce qu’on choisit, le mil pour manger ou le mil pour boire ? Je crois qu’il faut d’abord nourrir les gens. Ensuite on verra le sort de ceux qui veulent boire. Tous les burkinabè ne boivent pas de la bière, mais tous les burkinabè mangent chaque jour. Il y aura de la bière premièrement à condition que les gens aient fini de manger à leur faim, deuxièmement à condition que ce soit à partir de mil du Burkina. Est-ce qu’un régime politique sérieux peut avoir comme préoccupation principale le sort des buveurs de bière ? ».

Thomas SANKARA, le 4 octobre 1987

img