Une déclaration pour dénoncer 20 ans de violations des droits humains en Gambie

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 25 juillet 2014
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Politique
AUTEUR : Bakary OUATTARA

Depuis son arrivé au pouvoir en 1994, le président Gambien Jammeh est régulièrement interpellé sur les violations des droits humains et la liberté d’expression dans son pays. 20 ans après, les organisations de la société civile tirent la sonnette d’alarme. Au Burkina Faso, 10 organisations de défense des droits humains et de la liberté de la presse ont signé une déclaration à l’occasion de ce qu’elles ont baptisé "la fête de la liberté en Gambie".

« Jeunes, efforcez-vous toujours de comprendre les hommes, et recherchez par tous les moyens la mutuelle compréhension ! Alors, nos différences, au lieu de nous séparer des autres, deviendront sources de complémentarité et d’enrichissement mutuel. »

Amadou Hampaté Ba, « diplômé de la grande université de la Parole enseignée à l’ombre des baobabs »

img