Violences faites aux femmes en Mauritanie : le combat de Diouly Diallo

PAYS : Autres Pays
DATE DE PUBLICATION : mercredi 4 octobre 2017
CATEGORIE : test
THEME : Société
AUTEUR : Seidou Samba Touré

Elle sont nombreuses comme Diouly Oumar DIALLO, victimes ou proches d’une victime qui ont envie de parler et enfin d’être écoutées. En Mauritanie, les agressions sexuelles des femmes et des fillettes sont fréquentes dans les transports en commun et même dans les domiciles. Violées, tuées et brûlées sans traces, les femmes subissent toute sorte de violence. Pour lutter contre ce mal, Diouly a créé une application dénommée "TaxiSecure", pour prévenir les agressions sexuelles dans les taxis. Avec certaines filles, elles se sont lancées dans la pratique des arts martiaux pour se défendre contre les agressions.

« Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants ».

Article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)

img